Une équipe d’archéologues japonais découvre un squelette entier de dinosaure en plein centre de Paris

dino

Une découverte sensationnelle aurait été effectuée en ce début d’année par des archéologues japonais en plein centre de Paris. C’est ce que rapportent le professeur Hitoshi Watanabe et son équipe cette semaine dans la revue scientifique Japanese Journal of Archeology. Lors d’une expédition de plusieurs semaines dans le 5ième arrondissement de Paris, les archéologues du pays du Soleil Levant auraient en effet découvert un squelette quasi-intact d’Allosaure, un genre de dinosaures théropodes ayant vécu il y a 155 à 145 millions d’années.

« C’est une découverte archéologique majeure, a indiqué le professeur Watanabe, un magnifique prédateur bipède de près de 10 mètres de longueur avec sa longue queue, ses larges bras à trois doigts griffus et sa tête massive aux mâchoires munies de dents pointues. Aucun doute sur son identification, nous avons pu clairement observer les signes caractéristiques de l’Allosaure : une corne au niveau de l’os lacrymal, une ouverture dorsale au niveau de l’antre maxillaire et un foramen mandibulaire interne sur la marge caudo-ventrale du préarticulaire. Découvrir un tel spécimen en France, surtout en station debout, est une véritable sensation, la plupart des ossements d’Allosaures ayant été retrouvés dans la Formation de Morrison d’Amérique du Nord datée du Jurassique supérieur ».

Encore plus étonnant selon le professeur Watanabe est la découverte d’un squelette de dinosaure dans le centre d’une mégapole comme Paris, dans laquelle chaque mètre cube de terre a été retourné et terrassé maintes et maintes fois pour toutes sortes de constructions et d’installations souterraines. « Nous n’avons malheureusement pas pu nous attarder sur place et prélever des échantillons, car des indigènes coiffés de casquettes nous ont pourchassés. Nous avons dû rejoindre notre camp de base en toute hâte, mais j’ai réussi à mémoriser les cordonnées GPS : d’après mes calculs nous devions nous trouver à l’intérieur d’un parc naturel appelé le Jardin des Plantes. De plus, outre l’Allosaure, nous avons observé de nombreux autres squelettes partiels ou complets de dinosaures. J’ai hâte de revenir bientôt avec tout l‘équipement nécessaire pour exploiter ces ressources archéologiques inestimables ».

Publicités

Des archéologues découvrent les momies des promesses électorales de François Hollande enfouies dans les catacombes du Palais de L’Élysée

On cherchait partout les promesses électorales non-tenues par François Hollande: elles viennent d’être découvertes par des archéologues dans les catacombes de l’Élysée.

arch

Une des plus grandes énigmes de l’histoire contemporaine française a été élucidée en ce début du mois d’octobre grâce à la perspicacité d’une équipe d’archéologues français. On était en effet depuis plusieurs années déjà à la recherche de certaines promesses électorales importantes qui avaient disparu du trésor politique du président de la République François Hollande. En particulier, les promesses sur la réduction du chômage, la reprise économique et la baisse des impôts étaient activement recherchées. Ces promesses ont enfin été remises à jour après des fouilles méticuleuses des catacombes du Palais de L’Élysée sur les indications de Valérie Trierweiler, une ex-habituée des lieux. « Ces promesses étaient enterrées très profond et sont très bien conservées car elles n’ont jamais été tenues, a déclaré un des scientifiques responsables de l’expédition. Nos datations au Carbone 14 indiquent que la plupart de ces promesses ont été enfouies et oubliées dès le mois de Mai 2012, ce qui coïncide approximativement avec le début du mandat de Monsieur Hollande. Elles ont été vraisemblablement très soigneusement momifiées par le président, qui avait probablement l’intention ferme de s’en resservir cinq ans plus tard. Nous allons les placer dans le musée déjà bien rempli des promesses électorales non tenues, Monsieur Hollande ne devrait plus en avoir besoin dans le futur ».