Des zoologistes français découvrent des écosystèmes peuplés de centaines de nouvelles espèces animales et végétales à l’intérieur de claviers d’ordinateurs

Un aperçu sur l’incroyable biodiversité animale et végétale qui se cache dans nos claviers d’ordinateurs.

ordi

Le zoologiste Jean-Baptiste Lamarque, responsable de la mission OrdinaTerre, semble lui-même tout ébloui par les découvertes incroyables effectuées par son équipe lors d’une mission de trois mois en immersion complète dans les bureaux de plusieurs administrations parisiennes. « Nous étions partis pour étudier quelques espèces de cafards vivant aux côtés de nos bureaucrates. Nous étions loin d’imaginer qu’en regardant à l’intérieur des claviers d’ordinateurs, nous découvririons une biodiversité qui dépasse celle observée dans la forêt amazonienne ». Les scientifiques ont en effet découvert des centaines de nouvelles espèces de végétaux et d’animaux, bien entendu des mousses et différentes formes de plantes rampantes, des vers et des insectes, mais également des petits mammifères, des reptiles et des arbres de taille réduite habités par de minuscules oiseaux. « Ces écosystèmes miniatures avec leur incroyable biodiversité sont apparus grâce à l’apport quotidien de nourriture par les employés de bureau qui mangent leurs sandwiches, fruits, petits gâteaux et autres friandises en continuant à se servir de leur ordinateur. Toutes les miettes et autres morceaux de nourriture qui passent entre les touches du clavier vont alimenter les centaines d’espèces de l’écosystème. Cette biodiversité est déjà incroyable, mais imaginez les découvertes sensationnelles qui nous attendent dans les milliards de claviers qui nous restent à analyser dans le monde ! ».

Alors que Lamarque s’inquiète de la recrudescence des tablettes et des claviers virtuels, qui ne peuvent supporter la vie d’un écosystème, il s’apprête également à engager un grand combat contre différentes administrations : « Il faudra que de nombreux bureaucrates parisiens cessent de pianoter sur leur claviers d’ordinateur, car nous allons les déclarer réserves naturelles ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s