Zoologie : découverte de la première espèce de mammifère placentaire capable de pondre des œufs

Une équipe de zoologistes du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris aurait effectué une découverte sensationnelle en ce week-end de Pâques : le premier exemple de mammifère placentaire capable de pondre des œufs. C’est ce qu’a rapporté ce lundi matin le professeur William Lacloche, directeur de l’Unité de Recherche en Zoologie lors d’une conférence de presse organisée au Muséum.

Le premier mammifère placentaire qui pond des œufs

C’est complètement par hasard, en jetant un coup d’œil au jardin de ses voisins en secouant ses couvertures, que le professeur Lacloche y a observé des œufs multicolores de tailles variées. « A ma connaissance, a indiqué Lacloche, aucune espèce animale connue ne dépose d’œufs aussi variés par leur aspect. J’ai donc immédiatement appelé mes collègues ornithologistes du Muséum pour qu’ils me donnent leur avis. Et nous n’étions pas au bout de nos surprises. En interrogeant les enfants présents dans le jardin, nous avons appris que ces œufs auraient été déposés par un lapin ! ». Une découverte sensationnelle, qui serait le premier cas décrit de réversion évolutive d’un mammifère placentaire vivipare vers la reproduction ovipare.

Les enfants humains comme prédateurs

Lacloche et ses collègues n’ont toujours pas pu observer un seul individu vivant de cette nouvelle espèce de lapin, qui a été baptisée Lapinus pascalus. Ils restent donc à l’affût. « Selon nos informations, la ponte n’est observée qu’une seule fois pendant l’année, pendant le week-end de Pâques, a indiqué le zoologiste. Et apparemment le phénomène observé n’est pas un cas isolé. Je dois avouer que le comportement des enfants de mes voisins nous a horrifiés : ils se sont jetés sur ces œufs pour les dévorer. Il semblerait que les jeunes Homo sapiens soient les prédateurs naturels des œufs de Lapinus pascalus. Nous avons donc, malgré les protestations véhémentes des enfants et de leurs parents, sécurisé les pontes, que nous avons placées dans un incubateur ». Des œufs qui seraient devenus très mous, mettant en doute leur capacité à aller jusqu’à l’éclosion.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s