L’analyse de son génome révèle 50% d’ADN d’origine féminine : Donald Trump crie au complot et à la manipulation

Premier éclat post-électoral dans l’entourage de Donald Trump : alors que le séquençage de son génome vient d’être réalisé par le laboratoire de Génomique de la Maison-Blanche, une procédure classique pour s’assurer de manière officielle que l’ADN du futur président ne concorde pas avec un profil génétique de criminel présent dans les banques de données du FBI, la publication des résultats a suscité un certain émoi chez le futur président des USA. L’annonce du fait que son génome serait constitué à 50% d’ADN d’origine féminine a fait plus particulièrement sortir le futur président de ses gonds, le faisant crier à la machination en accusant ses ennemis de vouloir le faire passer pour une « gonzesse » et une « tafiole ».

Une moitié de génome d’origine féminine

Malgré les accusations, le Professeur Abdou Bleliss, directeur du laboratoire de Génomique de la Maison-Blanche, a assuré au futur président et aux journalistes que les données étaient fiables. « Il n’y a aucun doute sur notre analyse, qui a été contrôlée selon les règles de l’art, a indiqué le Professeur Bleliss. Nous pouvons exclure toute contamination. Les résultats sont clairs, une moitié de l’ADN de Monsieur Trump est bien d’origine féminine, ce qui n’est pas forcément étonnant en soi. Il a dû obtenir la moitié de ses chromosomes d’une femme, probablement de sa mère ».

Un chromosome X avec de nombreux gènes d’intelligence inactivés

Selon le directeur du laboratoire de Génomique, le chromosome X d’origine maternelle trouvé chez le futur président possède néanmoins une structure particulière. « Les hommes et les femmes ont des chromosomes sexuels, a expliqué Bleliss, les femmes deux chromosomes X et les hommes un chromosome X et un chromosome Y. Le chromosome Y est un chromosome rabougri exclusivement masculin qui ne contient que très peu de gènes, presque exclusivement impliqués dans la fertilité mâle. Le chromosome X au contraire contient de nombreux gènes, dont une grande partie est impliquée dans l’intelligence. De manière assez étonnante, nous avons observé que sur le chromosome X de Monsieur Trump, la grande majorité de ces gènes d’intelligence sont défectueux ou inactivés. Il nous reste à comprendre les conséquences fonctionnelles de ce massacre génétique, mais de nombreux traits de caractère de Monsieur Trump pourraient s’expliquer ainsi ».

Trump : « je sais que j’ai deux chromosomes Y »

Donald Trump a de son côté refusé d’admettre que son génome puisse contenir de l’ADN féminin. « Je n’ai pas hérité d’ADN de ma mère, a indiqué le futur président. C’est une femme, elle n’a donc pas d’ADN ! Je n’ai pas de foutu chromosome X féminin, je suis un vrai super-mâle et pas une tapette, je sais que j’ai deux chromosomes Y, comme tous les vrais mecs ». Selon les spécialistes, la présence de deux chromosomes Y en absence de X n’est normalement pas compatible avec la vie, particulièrement en raison de l’absence de développement du cerveau.

Publicités

Une réflexion sur “L’analyse de son génome révèle 50% d’ADN d’origine féminine : Donald Trump crie au complot et à la manipulation

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s